Aviron Hennebontais - morbihan (56) - Nouvelles
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
Vous êtes ici :   Accueil » Nouvelles
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Nouvelles
Une semaine d'aviron de randonnée à berlin - le 29/04/2019 18:03 par rB_36lqE9

Quelques photos


              A Berlin il y a des bières énormes de 50 cl, d'autres plus petites, mais ramer à Berlin ce n'est pas de la petite bière ! Sur les six sorties que j'ai faites entre le 6 et le 13 Avril la plus courte était de 31 km et la plus longue de 59 km. Nous étions un groupe de 26 rameurs, tous allemands sauf un .... !

              Plusieurs aspects ont rendu intéressant cette semaine d'aviron à Berlin :
      1)   Les plans d'eau et les paysages
                Le club est situé au bord d'une rivière très large (3x Le Blavet) à cet endroit. Elle s'appelle "Die Dahme". Vers le nord et le centre ville de Berlin, elle débouche dans "la Spree". A chaque sortie, nous avons traversée une alternance assez fascinante de rivières, de nombreux lacs et de canaux, bordés de forêts, de belles propriétés, de beaux jardins, de ports de voiliers et bateaux à moteur, et ............... de nombreux clubs d'aviron. J'en ai vu une bonne douzaine ! Souvent nous y faisions halte pour changer de barreur, utiliser les toilettes, prendre le café et occasionnellement tailler une bavette avec les rameurs locaux.
      2)   La vie du club
                En Allemagne il y a plusieurs types de club d'aviron : ceux qui pratiquent essentiellement la compétition et ceux qui pratiquent surtout la randonnée à la journée. Mon hôte, le club du "Pro Sport Berlin 24" fait partie du deuxième type. Autre détail particulier de ce club : la moyenne d'âge des 35 adhérents qui est de 73 ans environ. Leur bâtiment héberge par ailleurs deux autres sections de ce club multisports : les plongeurs et les voileux/motonautistes.
               La section des rameurs est de loin la plus active et fonctionne toute l'année au rythme de trois journées par semaine. Dès la fondation, leur but a été la randonnée d'aviron d'une ou plusieurs journées avec pique-nique pour profiter de l'eau et de la nature tout en pratiquant une activité saine.
               Le club possède plusieurs dortoirs avec un total de 35 lits, une grande salle de réunion, une cuisine bien équipée, une salle à manger et une terrasse avec vue sur l'eau; après chaque sortie, nous y buvions une bonne bière en commentant les événements de la journée.
              A la fin de la sortie, le responsable note le kilométrage effectué par chacun des membres du club. En décembre ces chiffres sont communiqués à la fédération allemande d'aviron pour lui permettre d'attribuer le pavillon bleu au club dont les rameurs ont effectué le kilométrage moyen le plus élevé. Le club du "Pro Sport Berlin 24" l'a déjà gagné à 14 reprises, dont l'année dernière avec un kilométrage moyen d'environ 2500 km.
    3)   Une journée type
              7H00  :  Réveil
              8H00  :  Petit-déjeuner avec annonce de la composition des équipages du jour.
              9H00  :  Préparation des bateaux
              9H30  :  Premiers coups d'aviron
             11H00 :  1er arrêt pour changer de barreur
             12H30/13H00  :  Arrêt pique-nique
             15H30  :  3e arrêt, goûter(très souvent sur le terrain d'un autre club d'aviron), changement de barreur
             17H00  :  Retour à la base après un kilométrage journalier moyen de 40 km. Nettoyage et rangement des bateaux
             17H30  :  Douche et bière
             18H30  :  Repas du soir et conversations animées
              22H00 :  Dodo
   4)   Le matériel 
               Le club ne possède que quelques bateaux de course qui servent très peu. L'essentiel du parc à bateaux est constitué par une large flotte de bateaux de randonnée en bois, à cln, larges et lourdes. Ils sont tous pourvus d'un siège de barreur, même le plus petit à un seul rameur, appelé "Verlobungseiner", c.à d. le skiff des fiancés.
               J'ai pu pratiquer le deux, le trois et le quatre de couple barré, ainsi que le huit. Certains de ces bateaux sont encore équipés d'avirons en bois mais la plupart du temps nous utilisions des avirons carbone avec poignée en bois.
              En outre, à chaque sortie, nous équipions nos bateaux d'une gaffe et d'un fanion du club. Leur salle à manger est d'ailleurs entièrement décorée de fanions des clubs visiteurs et je me suis promis de leur apporter le nôtre à la prochaine occasion.
          Conclusion   
                               Cette semaine d'aviron est intense à la fois au niveau aviron et au niveau des échanges et des contacts humains. Elle m'a permis de mieux connaître encore l'incroyable richesse en plans d'eau de cette région du sud-est berlinois et je ne saurais que trop vous conseiller de m'accompagner une prochaine fois.
                                                                                                               Johan Erkelens

Lire la suite Lire la suite

Quelques photos


              A Berlin il y a des bières énormes de 50 cl, d'autres plus petites, mais ramer à Berlin ce n'est pas de la petite bière ! Sur les six sorties que j'ai faites entre le 6 et le 13 Avril la plus courte était de 31 km et la plus longue de 59 km. Nous étions un groupe de 26 rameurs, tous allemands sauf un .... !

              Plusieurs aspects ont rendu intéressant cette semaine d'aviron à Berlin :
      1)   Les plans d'eau et les paysages
                Le club est situé au bord d'une rivière très large (3x Le Blavet) à cet endroit. Elle s'appelle "Die Dahme". Vers le nord et le centre ville de Berlin, elle débouche dans "la Spree". A chaque sortie, nous avons traversée une alternance assez fascinante de rivières, de nombreux lacs et de canaux, bordés de forêts, de belles propriétés, de beaux jardins, de ports de voiliers et bateaux à moteur, et ............... de nombreux clubs d'aviron. J'en ai vu une bonne douzaine ! Souvent nous y faisions halte pour changer de barreur, utiliser les toilettes, prendre le café et occasionnellement tailler une bavette avec les rameurs locaux.
      2)   La vie du club
                En Allemagne il y a plusieurs types de club d'aviron : ceux qui pratiquent essentiellement la compétition et ceux qui pratiquent surtout la randonnée à la journée. Mon hôte, le club du "Pro Sport Berlin 24" fait partie du deuxième type. Autre détail particulier de ce club : la moyenne d'âge des 35 adhérents qui est de 73 ans environ. Leur bâtiment héberge par ailleurs deux autres sections de ce club multisports : les plongeurs et les voileux/motonautistes.
               La section des rameurs est de loin la plus active et fonctionne toute l'année au rythme de trois journées par semaine. Dès la fondation, leur but a été la randonnée d'aviron d'une ou plusieurs journées avec pique-nique pour profiter de l'eau et de la nature tout en pratiquant une activité saine.
               Le club possède plusieurs dortoirs avec un total de 35 lits, une grande salle de réunion, une cuisine bien équipée, une salle à manger et une terrasse avec vue sur l'eau; après chaque sortie, nous y buvions une bonne bière en commentant les événements de la journée.
              A la fin de la sortie, le responsable note le kilométrage effectué par chacun des membres du club. En décembre ces chiffres sont communiqués à la fédération allemande d'aviron pour lui permettre d'attribuer le pavillon bleu au club dont les rameurs ont effectué le kilométrage moyen le plus élevé. Le club du "Pro Sport Berlin 24" l'a déjà gagné à 14 reprises, dont l'année dernière avec un kilométrage moyen d'environ 2500 km.
    3)   Une journée type
              7H00  :  Réveil
              8H00  :  Petit-déjeuner avec annonce de la composition des équipages du jour.
              9H00  :  Préparation des bateaux
              9H30  :  Premiers coups d'aviron
             11H00 :  1er arrêt pour changer de barreur
             12H30/13H00  :  Arrêt pique-nique
             15H30  :  3e arrêt, goûter(très souvent sur le terrain d'un autre club d'aviron), changement de barreur
             17H00  :  Retour à la base après un kilométrage journalier moyen de 40 km. Nettoyage et rangement des bateaux
             17H30  :  Douche et bière
             18H30  :  Repas du soir et conversations animées
              22H00 :  Dodo
   4)   Le matériel 
               Le club ne possède que quelques bateaux de course qui servent très peu. L'essentiel du parc à bateaux est constitué par une large flotte de bateaux de randonnée en bois, à cln, larges et lourdes. Ils sont tous pourvus d'un siège de barreur, même le plus petit à un seul rameur, appelé "Verlobungseiner", c.à d. le skiff des fiancés.
               J'ai pu pratiquer le deux, le trois et le quatre de couple barré, ainsi que le huit. Certains de ces bateaux sont encore équipés d'avirons en bois mais la plupart du temps nous utilisions des avirons carbone avec poignée en bois.
              En outre, à chaque sortie, nous équipions nos bateaux d'une gaffe et d'un fanion du club. Leur salle à manger est d'ailleurs entièrement décorée de fanions des clubs visiteurs et je me suis promis de leur apporter le nôtre à la prochaine occasion.
          Conclusion   
                               Cette semaine d'aviron est intense à la fois au niveau aviron et au niveau des échanges et des contacts humains. Elle m'a permis de mieux connaître encore l'incroyable richesse en plans d'eau de cette région du sud-est berlinois et je ne saurais que trop vous conseiller de m'accompagner une prochaine fois.
                                                                                                               Johan Erkelens

Fermer Fermer